Fabriquer une teinture mère

Sommaire

Les teintures-mères sont utilisées en phytothérapie pour soigner de nombreux maux du quotidien. Ces extraits végétaux, obtenus par macération de plantes dans un mélange d'eau et d'alcool, sont vendus en pharmacie ou dans des boutiques spécialisées. Mais vous pouvez aussi fabriquer une teinture mère, de préférence avec des plantes fraîches pour bénéficier de toutes leurs vertus. Si la technique prend du temps, elle est cependant tout à fait accessible.

Quelques exemples d'emploi de teinture mère

Les teintures mères permettent de soulager de nombreux maux du quotidien. En voici quelques-unes obtenues à partir de plantes communes, avec leur nom vernaculaire (français) et scientifique (latin), à avoir dans votre pharmacie.

  • En cas d'insomnie ou de difficulté à s'endormir :
  • Pour soulager les règles douloureuses :
  • Pour les troubles digestifs, la constipation : le pissenlit (Taraxacum officinale).
  • En cas de coups, d'ecchymoses : l'arnica (Arnica montana).
  • Comme désinfectant, antiseptique pour les plaies : le souci (Calendula officinalis).

Important  : les plantes et les posologies doivent s'adapter à chaque personne, il existe des subtilités ; en cas de doute, consultez un professionnel.

1. Préparez votre matériel pour faire une teinture mère

Avant de vous lancer dans la confection de votre teinture mère, vérifiez que vous avez tout ce qu'il vous faut sous la main.

Ingrédients

La méthode traditionnelle se fait à partir de plantes fraîches, ou à défaut sèches, et d'alcool. Prévoyez ainsi :

  • de l'alcool blanc fort, tel que de la vodka, ou de l'alcool de qualité pharmaceutique ;
  • des plantes fraîches, dont vous êtes certain de la provenance pour éviter tout risque d'intoxication.

Conseil : en cas de doute, prenez l'avis d'un spécialiste (herboriste ou phytothérapeute, par exemple).

Matériel

Concernant les ustensiles, il vous faut :

  • une balance pour peser les ingrédients ;
  • un couteau pour couper les plantes, ou un mortier pour les écraser ;
  • une bassine ou un grand saladier pour nettoyer les végétaux ;
  • un bocal en verre, que vous aurez préalablement stérilisé dans un grand volume d'eau bouillante pendant plusieurs minutes avant de le laisser sécher à l'air libre ;
  • une bouteille en verre teinté, ou un flacon avec pipette intégrée, pour conserver la teinture mère ;
  • une étiquette autocollante à placer sur le bocal ou sur le flacon pour y indiquer la date de fabrication et le nom de la plante ;
  • une passoire pour filtrer le mélange ;
  • un entonnoir pour remplir la bouteille ou le flacon.

2. Réalisez votre teinture mère

Installez-vous dans votre cuisine, sur un plan de travail propre et dégagé, puis suivez les étapes.

Préparez les plantes

  • Commencez par laver soigneusement les plantes à l’eau claire.
  • Pesez-les en sachant que, pour 100 g de plantes, il faut 500 ml d’alcool.

À savoir : pour des plantes sèches, comptez 50 g pour 500 ml d'alcool.

  • Coupez les parties tendres de la plante en petits morceaux à l'aide d'un couteau bien aiguisé.
  • Écrasez au pilon dans un mortier les parties plus dures après les avoir coupées.

Faites macérer

  • Placez tous les morceaux de végétaux dans un bocal en verre, que vous pourrez fermer.
  • Recouvrez les plantes d'alcool.
  • Remuez l'ensemble et fermez hermétiquement.
  • Laissez reposer cette préparation pendant 3 semaines à l’abri de la lumière, dans un endroit sec.

Filtrez et conditionnez la teinture mère

  • Au bout de 3 semaines, filtrez la préparation à l’aide d’une passoire, en pressant bien les plantes pour en extraire tout le liquide.
  • Transférez la teinture mère ainsi obtenue dans une bouteille en verre teinté ou un flacon avec pipette en vous aidant d'un entonnoir.
  • Collez une étiquette sur la bouteille ou le flacon pour indiquer la date de fabrication de la teinture mère (TM) et à partir de quelle(s) plante(s) elle a été faite.

À savoir : les teintures mères peuvent se conserver jusqu'à 5 ans dans des conditions optimales (flacon hermétique, à l'abri de l'humidité et de la lumière).

3. Utilisez votre teinture mère

Par voie orale, les teintures mères se prennent diluées dans un verre d'eau, à raison de 30 gouttes 3 fois par jour, durant une dizaine de jours. En cas de doute, cessez le traitement et consultez votre médecin traitant.

Il est d'ailleurs vivement recommandé de consulter un médecin ou un phytothérapeute pour obtenir la posologie adaptée à votre cas.

Mise en garde : les teintures mères suivantes peuvent être toxiques au-delà d'une certaine posologie, il convient donc de les prendre en suivant l'avis d'un spécialiste (médecin, homéopathe, naturopathe) : Aconit, Belladonna, Colchicum, Convallaria, Datura, Digitalis, Gelsemium, Hyosciamus, Lobelia, Scilla et Strophantus.

Ces pros peuvent vous aider